bio

Pour comprendre et ressentir le pouvoir des voix puissantes et profondes des Chœurs de l’Armée Rouge, il faut se tourner vers l’histoire de la Russie. On ne peut les dissocier. Les Chœurs sont nés pour servir et soutenir leur patrie, remonter le moral des troupes épuisées. Ce Chœur d’hommes, tous des soldats de la sédition, avait un rôle essentiel à tenir. Il devait exalter l’idéal du soulèvement et permettre à chacun de revivre l’Esprit d’Octobre, la prise du Palais d’Hiver. Ces hommes, ces soldats devenaient la voix de la révolution puis de toute la nouvelle URSS, la voix des Soviets.

Cet esprit est issu d’un peuple maintes fois contraint sous le règne des Tsars. Une nation qui traversa guerres, révolutions, et famines jusqu’à l’endoctrinement politique. Ce peuple résista, ne céda jamais, avant de se relever puis de triompher des envahisseurs barbares. Mais c’est aussi un chœur issu d’un peuple ouvert et extrêmement sensible à la culture, aux arts et aux lettres. Un peuple qui dès sa naissance se doit d’être fort, car le berceau de ses origines est installé sur un territoire des plus rudes. Ce solide chœur n’est vraiment pas comme les autres. Il se doit d’être exceptionnel, car il est l’âme de la Russie, la représente, la fait grandir et étinceler. Une âme vaillante et chaleureuse, pleine de vie et d’espoir.

Ce chœur aujourd’hui mondialement célèbre allait aider le nouveau peuple de l’Est à écrire les pages de leur histoire moderne. Dans ces voix, on sentait déjà les lendemains qui chantent se lever.

Depuis les origines, seuls les ensemble russes peuvent se prévaloir de cette prestigieuse appellation : LES CHŒURS DE L’ARMEE ROUGE.
Des formations officielles et historiques, comme l’Ensemble Alexandrov fondé en 1929, sous la tutelle du Ministère de la Défense ou encore l’Ensemble MVD fondé en 1939, sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur. Seuls les Ensembles d’état russes issus des trois armes (terre, air, mer) proposent cette qualité musicale en plus de leur statut militaire et de leur appartenance au gouvernement de la Fédération de Russie, dont ils dépendent toujours.

Durant ces trente dernières années, les Ensembles dits des Choeurs de l’Armée Rouge, se sont ainsi produits pour plusieurs milliers de représentations, en plusieurs langues, devant plus de 20 millions de spectateurs !Jouant dans plus de 60 pays, dans les salles les plus prestigieuses de Chine, Japon, Corée, Australie, Allemagne, France…

Par l’éclectisme de leurs choix musicaux, mêlant avec maestria lors des spectacles les mélodies traditionnelles du folklore russe, les chants de la grande guerre patriotique mais aussi les plus célèbres airs classiques ou de la variété internationale (interprétant Bizet, Wagner, Mozart mais aussi Michel Legrand, Francis Lai, …), rencontrant de nombreux artistes au fur et à mesure des pays qu’ils visitent (ils chantèrent Vincent Niclo, Jeane Manson, Mireille Mathieu, Tarkan…) , ils sont l’une artistiques majeures de la scène internationale, comme l’indiquait le quotidien anglais « Daily Telegraph » à Londres : « L’Ensemble des Chœurs de l’Armée Rouge fait partie, de même que le Bolchoï, des plus grands spectacles russes et constitue un trésor artistique mondial !».

Les Chœurs de l’Armée Rouge demeure un véritable symbole dont le nom résonne encore sur toute la planète lors de leurs tournées triomphales.